RECHERCHE DE GROUPES
WORLD
3JOUE LIVE!
2CONFIRME LA DATE DE TON CONCERT
1INSCRIS TOI AU FESTIVAL
NEWS
Home  >  Concerts  >  News  >  News
PROCHAINS CONCERTS
Pays

Ville

PROCHAINEMENT SUR SCÈNE
se sont inscrits le 18 octobre 2020 à 18:32

Soul maze

Funk-Blues Groove
France
se sont inscrits le 18 octobre 2020 à 02:50

Lovely Sunshine

Alternative pop
France
se sont inscrits le 17 octobre 2020 à 14:04

The Ravens

Rock Alternatif
France
Prochains dans le monde
se sont inscrits il y a 15 heures

Fearless

Other...
Russie
Inscrits hier à 08:01

ГештальТ

Other...
Russie
NEWS

THEO HAKOLA – An American survivor in Paris [live report]

Retour sur le concert donné hier au Petit Bain (Paris) par l'américain pour la sortie de son nouvel album chez Les Disques du 7ème Ciel.



© Mélanie Fazi, avec l’aimable autorisation du Cargo (plus de photos ici)


 

Hier soir, sur les bords de Seine, au pied de la Bibliothèque François Mitterrand, le Petit Bain accueillait le label Les Disques du 7ème Ciel qui célébrait la sortie des albums de quatre artistes maison. Maud Lübeck, Alexandre Varlet, Lolito dont nous vous parlions en début de semaine (voir l’interview) et Theo Hakola (pour une édition vinyle limitée de son dernier opus). Nous passerons sous silence les prestations des trois premiers groupes de cette soirée hétéroclite pour nous concentrer sur celle de cet américain installé à Paris depuis la fin des années 70, personnage charismatique qui signe, avec "This Land is not Your Land", son grand retour.

Ancien membre des groupes Orchestre Rouge puis Passion Fodder qui signa cinq albums chez Barclay entre 1985 et 1991, on retrouva également Theo Hakola aux manettes du premier album de Noir Désir (1987) ou de celui des Hurleurs (1996). En solo depuis 1993, on l’a vu également auteur de romans (au Serpent à plumes et aux éditions Intervalles), auteur, metteur en scène ou compositeur pour le théâtre, il sort aujourd’hui son sixième album studio.

 

Sur scène, costume de rigueur pour cet activiste culturel, entouré de ses fidèles musiciens, The Woobly Ashes : Bénédicte Villain (violon), Matthieu Texier (guitare), Laureline Prod’homme (basse, ex-Candie Prune) et Tatiana Mladenovitch (batterie) pour un voyage dans le Grand Ouest. Même s’il annonce sa mort (« The West is Dead »), on retrouve bien cette ambiance, cette atmosphère dans les chansons de ce grand et chic échassier à l’humour pince sans rire.

 

Car Theo Hakola, c’est avant tout ça, un univers. Pas vraiment de petites mélodies qui restent dans la tête quand on sort du concert. Des paroles dites comme autant de textes en prose qui s’élèvent sur des lignes musicales hypnotiques. Un violon ‘Dirty Old Town’ qui parfois devient mandoline, des guitares slidées, une basse primitive, une batterie à la précision irréprochable.

 

Oui, on n’est jamais bien loin, même au niveau du chant, de Nick Cave, des Tindersticks ou de nos regrettés Jack The Ripper, comme les membres d’une grande et belle famille, perdue dans un bayou à l’élégance rare. Le plaisir est là, intense et habité, pour ne pas dire écorchée, laissant découvrir des émotions à fleur de peau qui nous laissent penser que le dépaysement a été, le temps d’une rencontre, total.

 

Matthieu B. Michon

 

 

Site officiel / Facebook

 

Theo Hakola "This Land is not Your Land" (Les Disques du 7ème ciel) – Sortie le 24 janvier 2013