RECHERCHE DE GROUPES
WORLD
3JOUE LIVE!
2CONFIRME LA DATE DE TON CONCERT
1INSCRIS TOI AU FESTIVAL
NEWS
Home  >  Concerts  >  News  >  News
PROCHAINS CONCERTS
Pays

Ville

PROCHAINEMENT SUR SCÈNE
se sont inscrits le 18 octobre 2020 à 18:32

Soul maze

Funk-Blues Groove
France
se sont inscrits le 18 octobre 2020 à 02:50

Lovely Sunshine

Alternative pop
France
se sont inscrits le 17 octobre 2020 à 14:04

The Ravens

Rock Alternatif
France
Prochains dans le monde
se sont inscrits il y a 1 heure

Fearless

Other...
Russie
Inscrits hier à 08:01

ГештальТ

Other...
Russie
NEWS

LOLITO – Rock pas si nubile (Interview)

Un premier album sorti le mois passé, Lolito fêtera jeudi cet évènement sur la scène du Petit Bain (Paris) après celles des derniers Main Square et Transmusicales.



Voici un premier album à l’énergie communicative. A la fois rock et brut, Lolito (quartet mixte qui navigue entre Paris et Lille) assène des mélodies à la redoutable efficacité, ne négligeant jamais les arrangements, finement ciselés, et saupoudrant le tout d’une sacré dose de malice. Alors qu’ils célèbreront jeudi prochain, au Petit Bain, la sortie de ce premier opus, nous les avons rencontrés le temps d’une interview découverte.

Lorsqu’on parle de vous on évoque Blonde Redhead, Beastie Boys, les B52’s… finalement qu’est-ce que c’est Lolito ? Un groupe fourre-tout ?

Flo(rence) (basse, chant) : Ça fait plaisir tous ces beaux noms de groupes...

Michel (batterie) : Mais multi-influences ne veut pas dire fourre-tout, c'est juste que chacun a apporté un peu de son inspiration musicale.

Flo : C'est surtout la rencontre de tous ce qu'on a chacun ingurgité comme tonnes de sons dans tous les sens (et des sens différents pour chacun) depuis bien longtemps.

Michel Mais l'identité est bien là, et on nous parle toujours de la personnalité du groupe donc c'est bien qu'elle existe musicalement !

Flo : On ne revendique rien ; mais parfois les gens aiment bien mettre des p’tites étiquettes pour décrire les choses... J’me dis qu'il y a pire que celles qu'on nous colle. 

 

Pouvez-vous nous parler de ce premier album ?

Annette (chant, claviers) : on l'a fait de façon très spontanée.

Flo : Tout s'est enchaîné très rapidement, premiers titres, premiers concerts, etc. L'album a en effet mis un peu de temps à sortir, aussi parce qu'il fallait se donner du temps pour préciser notre voie et s'accorder sur la cohérence du son.

Michel : On n'était pas satisfaits, suite au tout premier enregistrement. On s'est nous-mêmes enregistrés, il y a eu deux ingé-son, 3 mixeurs...

Flo : Y’a eu des essais, des loupés, des relectures...  et les morceaux continuaient à évoluer pendant ce temps-là...

Michel : Et puis ensuite, il a fallu mettre tout le monde d'accord. Au final, on est contents quand même !

Annette (chant, claviers) : Au final, on est super contents que ça sorte.

Flo : Mais on a encore des nouveautés sur les morceaux qu'il faut venir découvrir en live!

 

Le son est assez terrible ! (ndr : dans le bon sens du terme) Vous avez fait ça avec qui ?

Annette : Ah ben tant mieux ! On a tellement passé de temps à se demander quel était le son de Lolito.

Flo : C'est bon comme adjectif, ça me plait bien !

Michel : Ça dépend des morceaux, parfois c'est nous, parfois Scott Greiner, parfois Sylvain Biguet. 

Mathias (guitare) : Et Anthony Lecamus aussi, sur 6 titres.

 

Vous le sortez aux Disques du 7ème Ciel alors que je sais que vous aviez des propositions de labels plus importants. Pourquoi ce choix ?

Michel : Personnellement, un label indé sait mieux travailler le disque qu'une major aujourd'hui, d'ailleurs les majors l'avouent elles-mêmes : elles ne vendent presque pas de disques.

Annette : Damien nous soutient depuis le début, de façon presque inconditionnelle, on est content de commencer avec lui. C'est un mec qui a des convictions et qui agit en conséquence, je l'admire beaucoup. 

Flo : En effet Damien est une personnalité géniale avec qui on peut bosser en confiance. Il sait avoir un regard critique toujours bienveillant que j'apprécie beaucoup !

Michel : Le label à taille humaine, je trouve ça tellement mieux, personne ne nous dit ce qu'on a à faire. On sort en vinyl aussi et même ceux qui n'ont pas de platines peuvent l'avoir, il y a le coupon de téléchargement dedans. 

 

On vous a vu comme découvertes de pas mal de festival récemment (Main Square, Transmusicales). Vous encouragez les jeunes groupes à faire ce genre de tremplins ?

Annette : Oui, ça vaut le coup, car ça permet de jouer dans de bonnes salles ou festivals et de rencontrer du public. Pour les Trans, ce n'est pas un tremplin mais La Marmite qui nous a emmenés. Un super dispositif d'aide au développement du Nord-Pas-de-Calais.

Flo: Nous, on a eu la chance de tomber à chaque fois sur des supères équipes. Après il faut en prendre et en laisser, certains tremplins peuvent être un peu infantilisants... devoir faire ses preuves, encore et toujours, ça tue parfois un peu l'énergie rock'n'roll.

 

Quelle est votre actu à venir ?

Annette : Je vais chanter « Ariki », un morceau de Lolito qui ne figure pas sur l'album, dans une pièce de théâtre ! Une adaptation d'« Un homme qui dort » de Georges Perrec. Je fais ça plateau nu... Je me demande ce que ça va rendre !

Flo : Sinon on fait un concert au Petit Bain (ndr : jeudi 24/01), deux concerts à l'Aéronef en mars dont un avec les Naive New Beaters et... le Betizfest de Cambrais le 15 mars, avec les Wampas ! Bref, ya moyen de passer un bon moment!

 

Effectivement !

Propos recueillis par Matthieu B. Michon

 


Facebook / Noomiz / Les disques du 7ème ciel

Lolito "Lolito" (Les disques du 7ème ciel) - Sortie le 21 décembre 2012