RECHERCHE DE GROUPES
WORLD
3JOUE LIVE!
2CONFIRME LA DATE DE TON CONCERT
1INSCRIS TOI AU FESTIVAL
ACTU CONCERTS
Home  >  Concerts  >  Concerts Internationaux  >  Actu Concerts
MEDIAS RÉCENTS
  • VIDÉO
  • AUDIO
  • PHOTO
12/14/2017 5:41:47 PM

Becky and the Holograms

12/13/2017 9:29:12 PM

Stained







PROCHAINS CONCERTS
Pays

Ville

PROCHAINEMENT SUR SCÈNE
se sont inscrits il y a 4 heures

The Inflexibles

Other...
België
se sont inscrits il y a 16 heures

VAGA'BAND

Reggae Muffin
België
Inscrits hier à 11:57

The Gravy Train

Aggressive Rock
België
Prochains dans le monde
se sont inscrits il y a 3 heures

Branky Blues

Blues rock
Frankrijk
se sont inscrits il y a 3 heures

Filago

Rock
Frankrijk
ACTU CONCERTS

La saison belge se termine !

Orangerie du Botanique, Reflektor, la fin d’une saison belge riche en émotions.



C’est le week end dernier qu’ont eu lieues les finales belges, samedi à Liège au Reflektor, et dimanche à Bruxelles, à l’Orangerie du Botanique. Des événements attendus par tous, qui méritent un retour en détail.

La saison a été courte en Belgique, puisque c’est en janvier seulement que les sélections ont débutées, avec trois belles soirées à La Legia, et bien que la finale ait été prévue à l’Escalier, nous avons réussi à offrir l’opportunité de jouer au Reflektor aux huit groupes sélectionnés pour la finale liégeoise.

On retiendra de cette soirée les prestations de Shiva.H, trio rock efficace dont le guitariste sera récompensé pour sa performance. Moonchild, groupe débordant d’énergie bien qu’encore un peu jeune. Zardens et leur metal sans concession auront convaincu le jury qui leur donnera le prix du meilleur batteur ainsi que celui du meilleur chanteur.

Mais ce sont les Détroits du Pélican qui tireront le meilleur de la soirée, devant une salle comble et un public surexcité, offrant un set en place avec un charisme scénique indéniable qui saura conquérir le jury, ce qui les emmènera en finale à l’Orangerie du Botanique le lendemain.

Après une saison entamée par six soirées de sélections entre l’Atelier 210 et Madame Moustache ainsi que des demies-finales au VK, le jour-J arrive enfin, et très tôt les premiers groupes se retrouvent prêts à balancer face à une scène encore en cours de montage. Peu importe, chacun est déterminé à faire de cette soirée un succès, et tous les groupes s’appliquent donc à gagner le temps perdu, nous permettant de démarrer la soirée avec une léger retard d’un quart d’heure.

HOMe ouvre la soirée avec un set de reprise complet et travaillé qui permet à l’ensemble du public, du jury et de l’équipe technique de rentrer efficacement dans cette soirée qui s’annonce longue !

The Pinkertons vient alors nous proposer un set renouvelé, avec un nouveau batteur qui a officiellement intégré le line-up depuis cette date, et qui vient rendre leur set nettement plus carré et percussif.

The Bootlegs viennent colorer la soirée, sous des lumières parfaitement maîtrisées, apportant une montagne de confettis qui rendra la scène difficilement praticable sur la suite de la soirée, mais qui aura apporté un joyeux bordel maîtrisé au milieu des shows millimétrés des autres groupes.

Noé*  nous présente ensuite un set de chanson francophone à la hauteur de la soirée : le jury et le public sont clairement convaincus par une prestation qui aurait très vite pu s’apparenter à de la simple variété désuète, mais ce n’est pas le cas. Le chanteur obtiendra d’ailleurs un micro Shure SM57 accompagné d’un pied K&M pour sanctionner la qualité de sa prestation.

The Celtic Seven prend ensuite possession de l’immense scène du Bota’ et nous propose un set de musique celtique bluffant, qui fera descendre sur scène Olivier Piard, juré venu tout droit de Nantes, berceau de la musique celtique. Celui-ci a également vécu en Irlande, et saluera la prestation techniquement irréprochable du groupe, et ce malgré une configuration scénique complexe à assumer sur des soirées aussi remplies. La qualité de cette performance leur offrira le prix des meilleurs arrangements, soit un CUBASE ELEMENTS.

The Callaways vient nous présenter un set de finale considérablement travaillé, avec leur chanteuse Marine, qui vient enchanter l’Orangerie avec sa voix délicatement posée sur un band ultra en place. Sans doute la plus grosse évolution de cette saison belge pour un show de finale rôdé et convaincant !

Paul Biss et ses deux acolytes nous offre leur show éléctro-pop-rock décalé. Simple, efficace et plein de dérision, le show leur offrira le prix du meilleur guitariste qui repartira avec une tête d’ampli JMD-1 toute neuve.

Candy Robbers vient alors nous apporter une pop-rock qui pourrait très vite devenir soupeuse, mais qui interprétée avec tact par le quintuor prend tout son sens sous des lumières impeccablement placées. Une voix bien amenée, un basse-batterie carré et groovy sur lequel se viennent se poser une guitare éléctrique, et des chœurs mettant en valeur un song-writing subtile. La salle et le jury sont conquis, mais bien d’autres surprises sont à venir sur cette soirée.

Les Spoons of Knowledge viennent alors mettre une énorme claque à l’assemblée, proposant le show le plus simple et le plus efficace de cette saison en ce qui les concerne. Après avoir testé des mises en scène incluant  des fûts supplémentaires et des fioritures pas forcément nécessaires à leur show, le groupe propose un live à l’état brut, carré, en place et d’une efficacité redoutable, tenu par un batteur d’une énergie et d’un charisme déconcertant qui lui apportera le prix du meilleur batteur : des peaux de caisse claires et une ride Sabian AAX pouvant supporter la frappe dynamique de cet excellent percussionniste. Le cœur de soirée est d’un niveau impressionnant.

Ce n’est pas Mingawash qui va démentir : La vraie poutre de la soirée, c’est eux. Un show rock/metal maîtrisé, une troupe parfaitement tenue par les deux chanteurs/screamer, et une scénographie à ne plus savoir ou poser son regard sur la large scène de l’Orangerie. On connaissait leur panda, on savait qu’il finirait en couche, mais le groupe a su surprendre un peu plus son public avec la présence de deux « pandanettes » pour encore rajouter du contenu à ce bordel organisé. A noter la belle prestation de leur bassiste : un style et une rigueur technique qui lui permettra de repartir avec le combo Eden du meilleur bassiste.

Xcess vient calmer le jeu avec un rock un peu plus soft, qui paraît un peu mou après trois énormes shows, néanmoins le groupe ne démérite pas. Une bonne prestation mais qui manque d’un jeu de scène un peu plus travaillé, de quelques chœurs qui ajouterait du contenu, et d’un songwriting un peu moins rébarbatif.

Les Détroits du Pélican, constants dans la prestation, proposent le même set que la veille, avec peut être plus d’aisance, le groupe n’a rien à perdre et le sait, et met le sourire sur les visages de toute l’assemblée.

The Rich Ballz clôture la soirée avec un live minimaliste et peu carré, à l’instar des performances précédentes, ou le groupe avait fait preuve d’une aisance déconcertante, presque énervante, sur scène. Le groupe, à suivre, finira néanmoins son set devant une salle pleine attendant les résultats de la soirée.

On ne le dira pas assez : une superbe finale donc, avec une ambiance au top, des groupes tous plus intéressants les uns que les autres. Trois groupes belges sont d’ailleurs présents sur la compilation Emergenza 2015 : Wall to Wall (Antwerp), Oliver Lord & Candy Robbers (Bruxelles) prouvent que la Belgique est vivier de groupes dont il serait dommage de se priver en finale internationale.

La soirée touche à sa fin, et les 7 groupes classés par le jury se retrouve sur scène progressivement, et ce sont les Candy Robbers qui tireront le meilleur de cette soirée en glanant leur place en finale internationale dans le cadre du Taubertal Open Air Festival, aux côtés des Casablanca Drivers (Paris/Corse) et de The Plugs (Toulouse), mais également d’une petite vingtaine de groupes du monde entier.

À noter le très bon classement des groupes suivant établi par les notes de Benoit Billard (Photographe, ingénieur du son, producteur), Olivier Piard & Simon Grumal (direction/programmation - La Scène Michelet – Nantes) et Fréderic Chassang (direction/programmation/dégustation de bières de qualité - Black Sheep – Montpellier) :

Mingawash glâne une seconde place bien méritée, justifiée par un travail acharné. The Celtic Seven obtient une troisième place non contestée, et c’est Noé* et les Spoons of Knowledge qui finissent à égalité, au pied du podium.

Une saison forte se finit en Belgique avec de belles découvertes, de belles rencontres et une histoire à continuer : l’année prochaine nous retrouverons dès septembre les groupes du cru 2015/2016 en sélection à l’Os à Moelle. Mais avant ça c’est à Taubertal que les Candy Robbers viendront représenter la Belgique au milieu d’une vingtaine de formation venues du monde entier défendre leurs projets.

Merci également à toutes les personnes nous ayant aidé à réaliser cet événement ainsi que l’ensemble de la saison : technique (et ils sont nombreux), organisation, lieux, et bien entendu les groupes et le public sans qui on ne ferait rien.

Liens utiles :

Compilation Emergenza 2015 :
https://soundcloud.com/emergenza_france/sets/compilation-emergenza-2015

Toutes les photos de la soirée :

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1130362303656885.1073741828.499876510038804&type=3